Créatifs en freelance : 5 conseils pour ne pas se faire avoir par ses clients

creatifs-freelance-conseils-argent-factures-arnaques-clients

La vie de freelance n’est pas toujours un long fleuve tranquille, notamment sur le plan financier.

Pour éviter de travailler gratuitement ou de rester avec des factures impayées, le site web pour designers Creative Market a compilé ces 5 conseils principaux à destination des freelances pour éviter les arnaques.

Si vous en avez d’autres, ajoutez-les dans les commentaires !

 

5. Travaillez sous contrat, pas sur parole

Un contrat « clair, complet et explicite » qui plus est. Personne n’aime les papiers et l’administratif : c’est ennuyeux, parfois complexe, souvent secondaire… Mais c’est cruellement utile.

Pour ce faire, il existe sur le web de nombreux templates de contrats tout faits, à adapter à vos propres besoins et à votre contexte. Qui plus est, une fois personnalisé, il sera facilement et rapidement réutilisable pour la suite. 

Bons plans : Docracy.com ou Bonsai.com, des sites webs qui référencent des contrats légaux, gratuits et personnalisables à destination des freelances. Il y a même la possibilité de négocier et de signer en ligne !

 

4. Ne travaillez pas gratuitement

Même si l’on vous promet un futur contrat à la clé. Cela peut paraître évident mais nombre de créatifs en freelance cèdent aux sirènes de clients peu scrupuleux, ou bien intentionnés mais qui ne maîtrisent pas la suite des évènements. Ne soyez pas naïfs ou trop confiants, tout travail mérite salaire.

 

3. Ne dévaluez pas votre travail

Tous vos clients ne sont pas forcément très aisés et il est toujours possible de faire une remise. Mais ne baissez jamais vos tarifs en dessous d’un certain seuil de tolérance : le temps passé sera le même et vos factures ainsi que votre loyer ne seront pas moins chers pour autant.

Donc si vous ne vous y retrouvez pas financièrement, il vaut mieux indiquer clairement à votre client que son budget est trop faible pour cette mission et qu’il devrait le reconsidérer.

Et ne vous laissez pas attendrir, cf. le point N°4.

 

2. Evitez les concours de créations non fiables

Si l’on vous propose de produire répondre à un brief face à d’autres créatifs et que seul l’auteur de la création retenue sera rémunéré : méfiance. Sans cadre légal, cela finit souvent par s’éterniser et il arrive même que personne ne soit payé. 

Heureusement, il existe aussi bien entendu des compétitions tout à fait encadrées et fiables, comme l’agence participative Creads par exemple.

 

1. Demandez une avance sur salaire

Cela est tout à fait légal et c’est même recommandé. Si votre client vous dis ne pas avoir d’argent pour le moment ou qu’il vous paiera quand le travail sera fait, là aussi : méfiance. Il se pourrait qu’il n’ait pas d’argent du tout ou bien qu’il essaiera de négocier par la suite quand le travail sera lancé. 

Il faut alors lui indiquer que l’avance sur salaire est tout à fait courante et que vous ne démarrerez pas le travail demandé sans cela. A vous d’en fixer le montant : en général c’est 50% de la rémunération totale.

 

Avez-vous d’autres conseils à partager avec les créatifs en freelance ?

 

AUCUN COMMENTAIRE