Le salaire des célébrités françaises dans les publicités

salaires-rémunérations-cachets-celebrites-stars-humoristes-francais-publicités-marketing-égéries-1

Enquête sur la rémunération de ces personnalités qui s’enrichissent via de juteux contrats publicitaires.

Depuis son invention, la publicité a toujours fait appel à des égéries pour promouvoir divers produits : banques, voitures, lessives, saucissons… Tout y passe !  Mais à votre avis, combien ces personnalités sont-elles rémunérées pour prêter leur image et leur notoriété à ces marques en soif de ventes ?

Le magazine Capital s’est penché sur la question dans son dernier N° de juillet 2014, notamment concernant les humoristes français, très appréciés des annonceurs. Découvrez ci-dessous les salaires de ces célébrités lorsqu’elles tournent dans des publicités pour de grandes marques !

 

HUMORISTE             ANNONCEUR             RÉMUNÉRATION / SALAIRE (2014)
Chevallier et Laspalès             Matmut             900.000€ /an pour des spots radio (depuis 11 ans)
Gad Elmaleh             LCL             450.000€ pour 7 films publicitaires
Didier Porte             Peugeot             340.000€ (refusés) pour des spots radio
Eric Judor             EDF             400.000€ pour une campagne publicitaire
Studio B. / Golden M.             Orangina             250.000€ pour 1 film viral
Laurent Gerra             Optic 2000             200.000€ pour 1 publicité
Daniel Prévost             Système U             100.000€ /an pour des spots radio
Rémi Gaillard             Castrol             100.000€ (refusés) pour du placement produit dans 1 vidéo
Jérôme Niel             Ovomaltine             60.000€ pour la promotion d’un jeu concours
Norman              Crunch             60.000€ pour une campagne publicitaire digitale
Rémi Gaillard             Winamax             30.000€ pour des vidéos virales

 

PARTAGER TOP 10        

Grâce à la publicité, les humoristes français ne connaissent pas la crise. Ces quelques artistes ont en effet déjà empoché à eux seuls un pactole de 2,8 millions € depuis le début de l’année 2014, uniquement en contrats publicitaires (autres revenus non inclus…). De quoi financer aisément leur prochains sketchs !

 

 

CÉLÉBRITÉ             ANNONCEUR             RÉMUNÉRATION / SALAIRE
Johnny Hallyday             Optic 2000             5 millions € sur 2 ans pour des films publicitaires (2006)
Zinedine Zidane             Danone             1,5 million € /an sur 11 ans pour du sponsoring (2004)
Gérard Depardieu             Barilla             1 million € pour 2 publicités (1994)
Jean Reno             UPS             1 million € pour une publicité (2005)
David Douillet             Brossard             600.000€ pour une publicité (2008)
Emmanuelle Béart             SFR             350.000€ pour une publicité (2006)
Fabrice Luchini             ADEME             350.000€ pour une publicité (2001)
Patrick Sébastien             Justin Bridou             240.000€ /an pour des films publicitaires (1987)
Pierre Palmade             Century 21             190.000€ pour des films publicitaires (2011)
Antoine             Atol             150.000€ /an pour des films publicitaires (2001)
Evelyne Thomas             L’Oréal             150.000€ pour une publicité (2004)
Christian Clavier             Casino             100.000€ pour des spots radio (2013)
Stéphane Bern             MMA             100.000€ pour une publicité (2004)

 

PARTAGER TOP 13        

Les autres acteurs, chanteurs, présentateurs ou sportifs français ne sont pas en reste : bien que certains soient désormais « has been » aux yeux des marques, ils ont encaissé de très belles sommes depuis les années 80. D’autant que des personnalités mondialement connues comme Zinédine Zidane, Gérard Depardieu ou Jean Reno collectionnent des cachets publicitaires sur différents continents. 

 

salaires-rémunérations-cachets-celebrites-stars-humoristes-francais-publicités-marketing-égéries-2

 

Les célébrités dans les publicités

A voir ou à revoir, les différentes publicités mentionnées ci-dessus : à vous de juger la performance des célébrités et la qualité des créations, par rapport aux rémunérations engagées par les annonceurs…

• Chevallier, Laspalès et la Matmut

En tête des humoristes les mieux payés cette année, avec un contrat de 900.000€ /an qui court désormais avec la Matmut depuis 11 ans, le duo comique formé par Philippe Chevallier et Régis Laspalès n’a plus besoin de se produire sur scène pour bien gagner sa vie.

 

• Gad Elmaleh et la LCL

Malgré un cachet de 450.000€ pour l’humoriste Gad Elmaleh, la mobilisation de 500 figurants pendant 3 jours de tournage, une réalisation signée Patrice Leconte, une création signée par l’agence Aubert Storch Associés Partenaires (ASAP) et une location complète du théâtre Bobino à Paris : cette publicité de la banque LCL a été la risée du web pendant de nombreuses semaines.

 

• Eric Judor et EDF

Moitié du célèbre tandem « Eric et Ramzy », Eric Judor s’est improvisé cette année acteur, mais également auteur et réalisateur, pour une série de différentes publicités et vidéos virales, sous le hashtag #ElectricEDF en contre partie d’un cachet global de 400.000€. Autres vidéos à voir ici.

 

• Studio Bagel, Golden Moustache et Orangina

Les 2 collectifs d’humoristes et de YouTubers « Studio Bagel » et « Golden Moustache », détenus respectivement par les chaînes de télévision Canal+ et M6, ont touché 250.000€ afin de créer de toute pièce ce film viral pour Orangina, qui malgré sa longueur a cumulé pour le moment plus de 5,6 millions de vues.

 

• Laurent Gerra et Optic 2000

A l’époque où Johnny Hallyday était l’égérie N°1 de cet opticien, il se moquait beaucoup de lui et de son célèbre cri « Ooooptic 2.00000 », mais finalement il a récupéré le flambeau, moyennant finance : 200.000€. 

 

• Jérome Niel et Ovomaltine

Découvert sur le web grâce à sa chaîne YouTube La Ferme Jérôme, l’actuel auteur de la mini série « Les Tutos » dans Le Grand Journal de Canal+, a prêté son image à la marque de pâte à tartiner Ovomaltine le temps d’une vidéo et d’un jeu concours, en échange d’un chèque de 60.000€.

 

PARTAGER        

 

• Norman Fait Des Vidéos et Crunch

Le temps d’une campagne orchestrée par JWT Paris, la marque de chocolat du groupe Nestlé a fait de Norman Thavaud son égérie publicitaire, pour la même somme de 60.000€  (+ un tour du monde !).

 

• Rémi Gaillard et Winamax

En perturbant un tournoi de poker pour le compte de Winamax, le plus gros YouTubeur français, alias Rémi Gaillard, a produit une vidéo qui a dépassé les 10 millions de vues, pour la modique somme de 30.000€.


 

• Johnny Hallyday et Optic 2000 (2006)

Beaucoup moqués mais largement mémorisés, les différents films de la saga publicitaire d’Optic 2000 avec notre Johnny national restera dans l’histoire de la publicité française avec un deal record de 5 millions € sur 2 ans (incluant les apparitions de Laetitia Hallyday également).


 

• Gérard Depardieu et Barilla (1994)

Avec des films publicitaires signés par Ridley Scott et David Lynch, l’acteur français Gérard Depardieu, immense star des années 1990, était l’égérie des pâtes italiennes Barilla pour un chèque énorme à l’époque, l’équivalent d’1,5 million €. Particularité : il a refusé de prêter sa voix, d’où son mystérieux silence.


 

• Jean Reno et UPS (2005)

Autre immense acteur du cinéma français, Jean Reno s’est quant à lui « livré » à une longue tirade pour le  transporteur UPS. Un film publicitaire où il voyageait dans le temps, comme dans « Les Visiteurs », rémunéré 1 million € (cette publicité a été diffusée dans de nombreux pays donc un bon amortissement des frais).

 

• David Douillet et Brossard (2008)

Personnalité préférée des français pendant plusieurs années, le sportif multi-médaillé David Douillet a prêté son image à de nombreuses marques, dont les brownies Brossard, pour un cachet de 600.000€. 

 

PARTAGER        

 

• Emmanuelle Béart et SFR (2006)

Dans ce spot publicitaire signé Publicis Conseil, l’actrice Emmanuelle Béart ne fait rien d’autre que dormir et se réveiller, ce qui ne l’a pas empêché de toucher 350.000€ pour cette « performance ».

 

• Fabrice Luchini et l’ADEME (2001)

Le fantasque homme de théâtre Fabrice Luchini nous invitait au début des années 2000 à davantage de contrôle sur nos véhicules, pour le compte de notre portefeuille, de la planète et de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), via un joli cachet de 350.000€.

fabrice-luchini-publicité-ademe-ampoule-robinet-temperature-francs-2001

 

• Patrick Sébastien et Justin Bridou (1985-1987)

Déjà imitateur dans les années 1980, Patrick Sébastien a interprété Jacques Bourvil et Louis de Funès, afin de vanter les mérites du saucisson Justin Bridou et de son célèbre « Baton de Berger », pour 240.000€.


 

• Pierre Palmade et Century 21

Pour souligner le professionnalisme des équipes de l’agence immobilière Century 21, l’humoriste français Pierre Palmade s’est improvisé agent immobilier d’un jour, un mini sketch rémunéré 190.000€.

 

• Antoine et Atol (2001)

Fan des îles paradisiaques, le chanteur Antoine ne pouvait pas trouver meilleur opticien qu’Atol pour rester dans son univers, tout en encaissant au passage la somme de 150.000€ pour une longue saga publicitaire.

 

• Evelyne Thomas et L’Oréal (2004)

L’ex-animatrice à grand succès populaire Evelyne Thomas avait prêté son image, ses cheveux blancs et sa belle mère à la coloration Garnier Nutrisse au début des années 2000, en échange de 150.000€ également.

 

 

Alors, que pensez-vous de ces rémunérations pour les célébrités ?

 Sources : Capital, 20 Minutes.

2 COMMENTAIRES

  1. […] Il reste alors la question du salaire que perçoivent les stars dans ces pubs … […]

PUBLIER UNE RÉPONSE