McDonald’s dévoile 3 films à grand suspense •

mcdonalds-publicite-marketing-series-saisons-offertes-maxi-best-of-ddb-paris

La campagne publicitaire qui ne laisse pas sur sa faim.

3ème édition du « LLLLITL Débrief » : un bref éditorial mensuel réalisé pour le SNPTV (Syndicat National de la Publicité TV) à l’occasion de sa newsletter mensuelle (inscrivez-vous !), dédiée aux amoureux des créations pour le petit écran, afin de mettre en lumière une campagne française qui a marqué les téléspectateurs lors des 30 derniers jours.

La campagne TV qui m’a marqué ce mois-ci met le storytelling au coeur de son concept. Il s’agit des 3 nouveaux films de McDonald’s, développés par DDB Paris, pour promouvoir son offre du moment : “1 Menu Maxi Best Of acheté = 1 saison intégrale offerte” pour la série de votre choix.

Afin de sublimer la force de cette offre, l’agence du groupe Omnicom a mis l’accent sur le suspense insoutenable qui peut exister lorsque l’on attend le prochain épisode d’une série… Des histoires courtes conçues pour en offrir de plus longues.

“Offrir un épisode, c’est déjà pas mal. Mais une saison entière, c’est un peu du jamais vu.” DDB Paris.

Sans rien et faces à 3 femmes de différents âges qui portent la campagne avec un jeu d’actrice impeccable, des copines, un petit ami et même des enfants se retrouvent littéralement scotchés par la fin du 1er épisode d’une tranche de vie hâletante… 

Un astucieux crescendo. Les spectateurs sont eux aussi pris au piège de ce teasing frustrant, un bon moyen de capter leur attention jusqu’au moment de révéler l’offre commerciale de la marque. En somme, une bien belle “série de publicités” qui vient compléter (et concurrencer ?) le travail réalisé par TBWA\ Paris, l’agence principale de la marque.

Comme le rappelle si bien la réalisatrice Emma Luchini : “Dans notre imaginaire collectif, la série est associée au suspense. Et plus précisément au cliffhanger, suspense poussé à son paroxysme puisqu’il a le vice de se trouver à la fin de l’épisode. Nous avons tous vécu ça, rester ébahi à la fin d’une série qui parfois même ne nous passionnait pas.” Réussir ce tour de force en 30 secondes de publicité, c’est digne d’une bonne série et ça donne envie d’avoir une suite…

Annonceur : McDonald’s. Agence : DDB Paris. Responsables annonceur : Xavier Royaux, José Jacinto, Benoit Kolb, Léa Lemasson. Directeur de la création : Alexander Kalchev. Directrice de création : Mélanie Pennec. Assistants directeurs artistiques : Thibaut Pirioux, Noémie Blum. Head of TV prod : Corinne Persch. Planneur stratégique : Cédric Ledoux. Responsables agence : Paul Ducré, Julianne Sanson Ribaut, Nina Quellier. Réalisatrice : Emma Luchini. Directeur de la photographie : Christophe Beaucarne. Production : Stink. Producteurs : Greg Panteix, Marine Garnier. Post-production : Mikros image. Post-producteur Agence : Jérôme Deplatière. Montage : Benjamin Favreul. Production son : Studio 5 – Cédric Boit, Clément Reynaud, Marine Cremer. 

Découvrez les derniers débriefs du blog : > McDonald’s célèbre les mauvais perdants. > Ces jingles publicitaires testent votre mémoire. > Apple façonne sa street créd avec Lomepal. > Acadomia décrypte le déclic. > Les Magasins U font la bataille des valeurs avant celle des prix. > Intermarché sublime la générosité.

AUCUN COMMENTAIRE